Un lieu chargé d'histoire

Au Cœur des terres agricoles, aux milieux des années 30, une poignée de passionnés faisait voler de drôles de machines volantes, d'abord sans moteur, puis motorisées. Époque bénie de l'aviation populaire, bercée par les exploits de ceux qui voulaient aller plus loin, plus haut, traverser les montagnes, les océans.

Les dimanches sur les champs d'aviation donnaient le frisson aux spectateurs, et déclenchaient parfois des vocations. Bien avant les dimanches à Orly de Gilbert Bécaud, les dimanches à Moisselles étaient attendus toute la semaine.

​ Sur un aérodrome comme Enghien-Moisselles, cette idée de fête aérienne, dans le vent des hélices et l'odeur de l'huile chaude, avec le ballet incessant des avions montant vers l'azur, n'a jamais disparu.

Plus d'information ici